Comment va t’on lire demain ?

Comment va t’on lire demain ? Différemment, c’est certain, surtout que les supports de lecture ne cessent de s’enrichir et de se multiplier. Un premier exemple nous rattrape quand il s’agit de trouver la définition de la lecture.

Deux possibilités s’offrent à nous : soit on va chercher le bon vieux dictionnaire au fond de la bibliothèque ou soit on va sur l’un des célèbres moteurs de recherche. Le choix a été vite fait (on vous laisse deviner) et les définitions ne manquent pas.

La lecture est donc « l’activité de compréhension d’une information écrite ».

La lecture est notre porte d’entrée dans le monde de la connaissance. Pas un pays du monde, pas un métier, pas une activité ne peut se passer de la lecture. D’ailleurs nous bouquinons de plus en plus, que ce soit les brèves d’actualité, les commentaires, les programmations des cinémas, les fis d’actualité des réseaux sociaux, même scotché derrière nos écrans nous lisons.

Force est de constater que nous lisons plus derrière nos écrans que sur les supports papiers imprimés. Est ce pour autant la fin du bon vieux livre ?

shutterstock_188283890

Ce ne sont pas des auteurs comme Musso ou Lévy, qui battent des records de vente au fil de leurs différentes parutions, qui vont venir confirmer cette hypothèse. Leur secret ? Des histoires simples, frais, un suspens équilibré au fil des pages d’un roman policier avec pour arrière plan une belle histoire d’amour.

Des romans comme il en a toujours eu. Et si la différence venait surtout de notre propre comportement. Nous vivons dans une société de plus en plus pressée, qui court derrière le temps et où le temps allouer à la lecture est de plus en plus réduit. Certains auteurs l’ont très bien compris, et proposent donc des romans faciles, que l’on peut lire à n’importe quel moment, n’importe où, dans le bus, sur la plage ou dans une salle d’attente.

A chaque reprise, on est sur de retrouver le fil et on se projette tout de suite dans l’histoire. Alors pour celles et ceux qui n’ont pas encore succombé, ces ouvrages existent aussi dans un format « Pocket ».

Le lecteur devient consommateur. Il est attiré par les effets de mode. Il lit ce que tout le monde lit. Mais comme le dit l’auteur François Bon « le lecteur n’accepte pas encore totalement l’idée de ne pas être propriétaire de ce pour quoi il paie ». C’est ce qui pourrait expliquer le timide développement des livres numériques, les E-Book.

Nous sommes encore au début de la transformation des textes et il faudra, comme pour la musique, un temps d’acceptation avant d’avoir sa banque de livre virtuel en streaming à l’image de Deezer  ou encore Spotify.

Malgré tout, pour la majorité d’entre nous, internet est maintenant le premier vecteur de lecture. Une lecture rapide et superficielle d’une masse de contenu à intégrer dans un rythme accéléré de diffusion de l’information. Une nouvelle façon de consommer du texte qui peut fausser notre compréhension.

L’information n’attend plus et nous voulons tout savoir tout de suite sans même prendre le temps de vérifier l’information. Or le livre est un vecteur de diffusion long. Il faut le temps de l’écriture, de l’impression, de sa diffusion, …

Aujourd’hui, c’est la transmission du savoir et des connaissances, de notre histoire, … qui se retrouve bouleverser. Un site internet, un blog, une discussion instantanée ne passent pas par la publication d’un livre mais s’intègre dans une « activité de compréhension d’une information écrite ».

Internet et le papier ne sont pas incompatibles. L’essentiel c’est de lire et demain nous continuerons à lire mais notre comportement à la lecture aura changer. Combien d’entre nous continuerons à fréquenter les bibliothèques et les médiathèques, quand nous aurons les mêmes contenus dans notre ordinateur ?

La lecture à La Réunion La lecture à La Réunion 

Les femmes lisent plus que les hommes, avec une moyenne respective de 17 ouvrages par an contre 14. La profession est également déterminante. Les cadres et les professions intellectuelles supérieures lisent en moyenne 23 livres par an, contre 17 pour les agriculteurs, 13 pour les employés et 11 pour les ouvriers. Le niveau de diplôme est aussi un facteur favorisant la lecture avec une augmentation corrélée au nombre d’année d’étude.  (Source : étude du CCEE de La Réunion en novembre 2013)

Publicités

Published by

Demain ?!

"Demain ?!" est un magazine d'information généraliste destinée à répondre aux questionnements des réunionnais(e)s sur des thématiques diverses, telles que l'environnement, la politique, l'économie, la culture et la société. Le but est de permettre à chacun d'avoir des informations diversifiées et simples sur des problématiques majeures à La Réunion. Le magazine devient alors un moyen d'inciter le lecteur à rechercher l'information. Le magazine "Demain ?!" tient à rapprocher les citoyens de l'information, raison pour laquelle le magazine est gratuit. Ce support a une identité visuelle forte et différente selon les numéros, mais il a surtout un contenu pertinent et efficace pour fournir à chacun les éléments essentiels pour comprendre La Réunion d'aujourd'hui et de demain, dans un contexte national, européen et mondial. Le magazine "Demain ?!" a comme ligne directrice construire aujourd'hui pour demain. L'intérêt est de pousser les réunionnais(e)s à prendre conscience qu'il est important de penser dès aujourd'hui à demain. Dans un territoire, où la hausse démographique devient un enjeu majeur pour les politiques publiques, en s'adressant aux jeunes, en les sensibilisant et en les informant, le magazine "Demain ?!" est un moyen pour eux de devenir acteurs de notre société. Le magazine "Demain ?!" est le support indispensable aux réunionnais(e)s afin qu'ils prennent demain en main pour l'avenir de La Réunion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s